Novembre 2012 : Microfinance

Marek Hudon (ULB, Solvay Brussels School of Economics)

 

La microfinance, ce n'est pas que le micro-crédit alloué à l'un ou l'autre entrepreneur dans un pays en voie de développement afin qu'il développe une nouvelle activité. Marek Hudon professeur à la Solvay Brussels School of Economics and Management de l’ULB et Co-Directeur du Centre for European Research in Microfinance (CERMi) nous en a dressé un vaste panorama.

 

“La micro-finance concerne aussi d'autres produits financiers”, précise le chercheur, “comme l'épargne, la micro-assurance et même, mais c'est plus rare, des produits de pensions”.  Ce type d'instruments financiers sont aussi présents chez nous. En Europe comme en Belgique, la micro-finance est une réalité, pointe le chercheur. Il s'agit alors de fournir la possibilité d'avoir recours à certains de ses instruments à des tranches de la population exclues des circuits financiers classiques.

 

Il y aurait quelque 200 millions de clients de la micro-finance dans le monde. Ceux-ci comptent sur 10 à 15.000 institutions actives spécialisées dans le domaine. Des institutions elles-mêmes susceptibles d'évoluer et de muer vers des formes d'entreprises financières plus commerciales. Ce qui pose bien entendu des questions sur la finalité sociale de leur mission initiale.