Septembre 2013 : Chocolat et Prix Nobel

Quand on fait dire n’importe quoi aux chiffres

Pierre Maurage, de l’Institut de recherches en sciences psychologiques de l’UCL, s’est intéressé à un article plutôt surprenant publié au printemps dernier dans le très sérieux “New England Journal of Medicine”. Cet article tissait un lien entre la consommation de chocolat dans divers pays et la fréquence des lauréats de Prix Nobel dans ces mêmes nations.
Prenant le contre-pied, il a lui montré que le nombre de Prix Nobel pouvait aussi être mis en parallèle avec le nombre… de magasins IKEA dans lesdits pays.
Un pied de nez, bien sûr mais qui met en lumière le risque de “dérapages” dans l’interprétation des chiffres apparaissant dans les études scientifiques, y compris dans des revues aussi bien cotées que le NEJM.
Au vu de la médiatisation très importante de ces résultats Nobel/chocolat, nous nous sommes interrogés sur la fiabilité des revues scientifiques, leurs procédures et comités de lecture mais également sur la clairvoyance et l’esprit critique des journalistes, scientifiques ou non, lesquels ont été nombreux et prompts à relayer cette drôle d’information.

L’article de Pierre Maurage publié dans le Journal of Nutrition est accessible sur le site web de l’UCL www.uclep.be/wp-content/uploads/pdf/Pub/Maurage_JN_2013.pdf