Novembre 2013 : Cancer, hypoxie, biomarqueurs et radiothérapie

Pr Bernard Gallez (REMA / UCL)

L'hypoxie des cellules malignes rend le traitement des cancers par radiothérapie moins efficace. Afin d'améliorer cette prise en charge, le Professeur Bernard Gallez et son équipe de l'Université Catholique de Louvain travaillent selon deux axes.
D'une part, le directeur du groupe de recherche sur la résonance magnétique biomédicale (REMA) et son équipe tentent d'augmenter de manière transitoire l'oxygénation des cellules cancéreuses afin de mieux les éliminer. Par ailleurs, ce groupe développe en parallèle, et grâce notamment au soutien d'une fondation privée (Fondation Fournier Majoie), une nouvelle séquence d'imagerie par résonance magnétique destinée à mieux pister l'évolution de l'oxygénation des tissus.

Ce projet de recherche a été baptisé « MOBILE » (Mapping of Oxygen By Imaging Lipids relaxation Enhancement). Sa particularité : mesurer l'hypoxie des cellules suivant une approche basée sur l'oxygénation des lipides cellulaires et non sur l'eau présente dans les tissus.
 
http://www.youtube.com/embed/TVplfTwxrxA