Mars 2012


Hans Ausloos


Hans Ausloos (1969) a été formé au sein de l’école louvaniste, qui depuis le début du 20ème siècle se caractérise par une approche historico-critique de l’Ancien Testament.


En 1997, il a soutenu sa thèse de doctorat (PhD/STD) à la KU Leuven sur la caractérisation du langage deutéronomique dans le corpus littéraire de Genèse-Nombres, avec un intérêt spécifique pour l’épilogue du ‘Livre de l’alliance’ (Exode 23,20 33). Dans cette tradition louvaniste, la critique textuelle de l’Ancien Testament occupe également une place majeure. En effet, et spécialement grâce aux découvertes des manuscrits de la Mer morte et le progrès significatif dans l’analyse des versiones, une analyse littéraire des textes vétérotestamentaires est devenu quasiment impossible sans avoir une connaissance approfondie des témoins textuels.


Ayant succédé au professeur Johan Lust à la Faculté de Théologie de la KU Leuven en 2003, Ausloos s’est particulièrement engagé dans le domaine de la critique textuelle de l’Ancien Testament. En tant que responsable du Centre for Septuagint Studies and Textual Criticism (CSSTC), il a dirigé différents projets de recherche concernant la ‘technique de traduction’ de la Septante, la plus ancienne traduction de l’Ancien Testament. Il s’est également engagé dans le Hexapla Project et il a été nommé co-éditeur du Handbuch zur Septuaginta (LXX.H) au sein du projet Septuaginta Deutsch (LXX.D).


En 2010, il a été nommé Chercheur Qualifié du F.R.S. FNRS et professeur à l’UCL. En cette qualité, il continue sa piste de recherche sur la Septante et la critique textuelle de l’Ancien Testament.